Retour sur une année 2017 mouvementée et perspectives

L’assemblée générale de notre association Nos chemins ne sont pas à vendre s’est tenue le jeudi 18 janvier 2018 à 18h30.

Historique de notre Association
La délibération du conseil municipal du Cheylard du 27 septembre 2016 qui décidait d’engager la procédure pour l’aliénation des 5 chemins ruraux de la Gardette et de la Blache est le point de départ de la création de notre association.

Sous le choc émotionnel et une vive indignation collective nous nous sommes élevés contre cette décision injuste et condamnable pour affirmer à l’autorité municipale notre attachement aux biens communs et en particulier aux chemins de La Gardette (chemin particulier, reconnu, historique, sur tous les cadastres et certains s’en souviennent encore l’unique route, au tracé remarquable qui reliait Le Cheylard à Malleval.) Nous pensions bien naïvement que le fait d’une protestation massive permettrait de régler ce litige. 735 signatures collectées en 4 jours prouvaient le bien fondé de notre intervention. Forts des actions menées et de l’importante mobilisation de la population, nous avons constitué une association sous forme collégiale avec 9 membres actifs (riverains, sportifs, promeneurs ou citoyens) et de membres sympathisants.
Nous avons étayé notre parcours de défense sur des bases légales, transparentes et collectives.

Dans les conclusions motivées du commissaire enquêteur, il est rappelé que le chemin rural du Cheylard à Malleval est un itinéraire continu, unique et sécurisé pour piétons et vélos, que cet itinéraire en pente douce présente un intérêt touristique important de part sa biodiversité, sa valeur paysagère, qu’il est bien accessible et entretenu par la commune, les riverains et les randonneurs et de ce fait a une utilité publique pour la population du Cheylard et des environs, y compris pour les communes voisines situées en amont du bassin versant.

Durant 6 mois, des embûches, des pressions importantes directes et indirectes n’ont fait qu’activer notre devoir de continuer à défendre le bien de tous. L’apothéose a été l’arrivée du Garde Municipal (mairie) et de 2 gendarmes sur le lieu de l’exaction (débroussaillage gratuit du chemin). Si l’on peut rire de cette situation dans les chaumières, la lettre de M. le Maire nous présentant comme des HORS LA LOI nous a profondément choqués. Tout au long de ce combat nous avons été déçus par le mutisme de M. le Maire qui a rejeté tous nos rendez-vous et répondu plus que tardivement à nos courriers attisant ainsi la situation au lieu de l’apaiser.
Ce comportement a émoussé notre confiance.

Côtés très positifs :
Nos chemins restent publics pour le plaisir de tous.
Ce travail de sauvegarde des biens publics restera une belle expérience humaine pour tous ses acteurs.

Orientations et Décisions
Décision à l’unanimité de ne pas clore notre association et de poursuivre son activité.
En ce qui concerne les chemins, nous resterons vigilants et avons pris la décision d’instaurer 2 sorties citoyennes d’entretien par an (avec repas en commun) sur le circuit Le chemin de La Gardette, Malleval, Darne-bessac à Riotord.

Nous avons prolongé l’abonnement du blog. Il permet à toute personne de s’informer, de s’exprimer de manière anonyme ou non. Avec plus de 10 700 connexions au compteur, nous pensons que le blog est un très bon support médiatique. De la même façon nous continuerons d’alimenter notre page Facebook.

De nombreux « chemins ruraux » sont aliénés, entravés, obstrués ou occupés illégalement par des riverains, des agriculteurs ou autres, ils disparaissent parfois par manque d’entretien. Nous proposons d’en faire un inventaire et un observatoire de ces chemins menacés.

Nous décidons également d’étendre le périmètre de notre activité à tout le bassin de la vallée de l’Eyrieux.

Notre travail a été reconnu comme exemplaire par d’autres associations, nous pouvons, dans la mesure de nos possibilités, apporter notre aide et intervenir aux côtés des personnes et des communes qui rencontrent des difficultés avec des chemins.

Bilan Financier
Le bilan financier est positif. Il est constitué de cotisations de sympathisants (5€ par adhérent) et a permis de régler les frais postaux, l’enregistrement de l’association, le blog etc.

Membres actifs
Les membres actifs sont au nombre de 9. 2 membres actifs se sont retirés de la liste et remplacés par 2 personnes présentes à la réunion

Divers
On nous signale des problèmes de passage :
3 chemins sur le Cheylard
1 chemin à St Julien Labrousse
1 chemin sur St Cierge sous le Cheylard

On nous signale également une prochaine vente du camping de Chambaud au Cheylard, nous serons attentifs sur ce dossier à la libre circulation des personnes des 2 côtés de la rivière.

Nous avons terminé notre assemblée générale par le verre de l’amitié.

Notre devise : Bien  Commun – Bien d’Aucun

Télécharger ce communiqué au format pdf :

Retour sur une année 2017 mouvementée et perspectives

Non à la suppression de 200 km de chemins de randonnée dans les Monts d’Or (Rhône) !

PIETONS, VÉTÉTISTES, CAVALIERS – TOUS CONCERNÉS

Aujourd’hui le Plan Départemental et Métropolitain des Itinéraires de Promenade et de Randonnée des Monts d’Or (Rhône) est constitué de 350 km de chemins accessibles à tous.

Le nouveau Plan du Syndicat Mixte des Monts d’Or prévoit que dès 2018 :

  • seuls 150 km balisés et aménagés resteront autorisés aux piétons
  • Les vététistes seront cantonnés sur 90 km contre 350 actuellement
  • Les cavaliers seront cantonnés sur 60 km dont 20 km de goudron et deux centres-villes (Limonest et Chasselay) contre 350 actuellement.

Nous demandons :

  • que les 350 km de chemins restent accessibles à tous comme ils l’ont toujours été
  • que les chemins balisés et aménagés soient conçus pour une pratique commune.

                   OUI A UN USAGE COMMUN DE TOUS LES CHEMINS
                   DANS UNE PRATIQUE RESPONSABLE ET DURABLE.

Plus d’informations sur : http://collectifmontsdor.fr

RDB en danger… Signez la pétition !

Radio des Boutières, votre radio associative de proximité est en danger
Nous sommes confrontés à une difficulté majeure qui concerne nos locaux actuels.
Depuis de nombreuses années nous sommes hébergés gracieusement par une SCI locale, qui a décidé de se séparer du bâtiment que nous occupons.
Pour des raisons techniques et financières nous souhaitons rester dans la mesure du possible dans ces locaux.
Pour ce faire nous avons demandé l’aide de la commune et de la Communauté de Communes pour que l’une ou l’autre acquière ces locaux (pour une vente symbolique) en vue de l’établissement d’un bail emphytéotique pour RDB. Les charges de remises aux normes incombant à l’association RDB.
D’autres solutions bien plus onéreuses peuvent être envisagées, mais nous sommes dans un contexte où les subventions attribuées à notre association RDB sont d’une part régulièrement revues à la baisse et d’autre part de plus en plus complexes à demander et obtenir. Nous nous devons donc d’être vigilants car si solution il y a, elle aura forcément un coût.
Si vous ne voulez pas que votre Radio, ses bénévoles et ses 5 salariés disparaissent à tout jamais nous avons besoin de votre soutien à notre égard, signez la pétition.

Pétition pour RDB

 

Une autre pétition à l’appel du collectif des associations citoyennes
Non à l’immense plan social sur les emplois aidés 

Mercredi 18 octobre puis autour du 10 novembre :  » journées noires  » des associations

Merci de signer, soutenir et partager cette pétition

Pétition contre la destruction des emplois aidés

Chemin de Maleval : ne vous perdez plus, suivez les ronds jaunes !

Plus moyen de se perdre : entre L’Hoste (repère point 2) et la route de Maleval (repère point 5) l’itinéraire aller et retour est désormais signalé par des ronds de peinture de couleur jaune de 5 cm de diamètre.

Les topo-guides « Le Cheylard-Rochebonne-Saint Martin » et » Le Cheylard Riotord » ont été mis à jour. Vous pouvez les télécharger ici:

Fiche topo Le Cheylard-Rochebonne-Saint Martin

carte 1

carte 2

Fiche topo Le Cheylard-Riotord

carte

Faites votre possible !

Notre association participera à La Fête des possibles, samedi 23 septembre à Saint Martin de Valamas.

Elle y présentera nos objectifs, nos valeurs, nos méthodes, nos actions, et l’actualité de la situation.

Plus globalement elle viendra pour échanger autour de notre devise :

Bien commun, bien d’aucun.

Venez nombreux !

télécharger le programme :

programme R°

Programme V°

Samedi 16 septembre, embarquez-vous sur la Cheminote !

La Cheminote, célèbre randonnée pédestre, propose à tous un aller-retour : Le Cheylard – St Martin de Valamas – Le Cheylard

Et devinez quoi ?

Elle va emprunter, pour deux des parcours, le non moins célèbre chemin de la Gardette à Malleval que nous défendons depuis maintenant 11 mois pour qu’il reste public !

 

Vendredi 07/07/2017 à 20h07, sous un ciel de pleine lune…

Vendredi 07/07/2017 à 20h07, sous un ciel de pleine lune, une cinquantaine de personnes se sont élancées sur le chemin rural de la Gardette.

Tout en marchant nous avons expliqué aux participants notre rôle et le travail accompli pour retrouver le libre passage de ce chemin authentique. Ils ont pu profiter de ce magnifique panorama.

Nous nous sommes attardés à une première pause très conviviale à Malleval pour repartir à la lueur des frontales pour une montée jusqu’à Linchièze ou les musiciens nous attendaient. Aux deux arrêts, des boissons et une collation partagée ont été les bienvenus pour une soirée très agréable.

À minuit nous redescendions au Cheylard. Certains n’avaient jamais marché de nuit et ils ont été enchanté de leur soirée.

En raison du changement de date pour notre marche nocturne, pas moins de trente personnes se sont excusées de n’avoir pas pu se joindre à nous.

Vendredi 7 juillet, veillons sur nos chemins !

Balade gratuite

Veillons sur nos chemins !

Amis, riverains, promeneurs,
passionnés de sport et de nature

(après l’avoir annulé pour mauvais temps le 24 juin)

nous vous invitons
vendredi 7 juillet
à une marche à la lueur des frontales
de 9 ou 12 kms aller-retour au choix
pour redécouvrir ensemble
l’authentique sentier
de la Gardette à Malleval.

Départ de l’ancienne gare CFD du Cheylard à 20h

À mi-parcours, un accueil festif et musical
vous attend, apportez un casse-croûte à partager

Retour de nuit à la lueur des lampes frontales
(prévoir lampe et vêtements visibles, clairs ou fluos)

Télécharger le plan : Topoguide Le cheylard-Malleval

Sam 24 juin : Veillons sur nos chemins !

Balade gratuite

Veillons sur nos chemins

Amis, riverains, promeneurs,
passionnés de sport et de nature

nous vous invitons
samedi 24 juin
à une marche à la lueur des frontales
de 9 ou 12 kms aller-retour au choix
pour redécouvrir ensemble
l’authentique sentier
de la Gardette à Malleval.

Départ de l’ancienne gare CFD du Cheylard à 20h

À mi-parcours, un accueil festif et musical
vous attend, apportez un casse-croûte à partager

Retour de nuit à la lueur des lampes frontales
(prévoir lampe et vêtements visibles, clairs ou fluos)

Téléchargez le flyer noir et blanc à imprimer recto-verso pour le diffuser autour de vous : Flyer 24-06

Télécharger le plan : Topoguide Le cheylard-Malleval

Itinéraire pour rejoindre Malleval depuis le Cheylard par le chemin rural public fraîchement débroussaillé.

 

Le parking se trouve à l’ancienne gare CFD (Chemins de Fer Départementaux), route de Lamastre, au Cheylard.
Rejoindre l’Avenue de la Gare et la suivre à gauche pour rejoindre le carrefour de la route goudronnée de Saint-Jean Roure. La prendre à droite, négliger les deux routes à droite et parvenir au lieudit l’Hoste.

Ne pas tenir compte du panneau fallacieux  » Voie sans issue ». Emprunter le chemin à gauche qui passe au-dessus du camping et du plan d’eau du Cheylard, pour arriver près de la maison bourgeoise de la Gardette par une magnifique calade et des passages dans les buis.

Ne pas tenir compte du panneau fallacieux « Chemin rural non accessible ». Laisser la piste en terre à droite et prendre le sentier en face, à droite de la petite tour en pierres. Après 2 petits lacets, vous retombez sur la piste en terre. La suivre sur 10 mètres environ à gauche puis prendre le chemin fraîchement débroussaillé à droite sur 200 mètres environ, en coupant une piste d’accès au pré de la ferme de La Blache. Reprendre la piste en terre à droite pour arriver à un embranchement de deux pistes où, face à vous, se dresse le Rocher de Brion, géosite labélisé UNESCO.

Emprunter la piste de droite sur une cinquantaine de mètres. Prendre ensuite le petit sentier à gauche sous les châtaigniers et le suivre pour arriver sur la petite route goudronnée de Maleval.

S’engager à gauche sur cette petite route et la suivre pour arriver au joli hameau de Maleval.

Télécharger le plan : Topoguide Le cheylard-Malleval

C Q F D

Quelques précisions s’imposent suite à la parution de l’article dans l’Hebdo de l’Ardèche du 08 06 2017.

D’une part :

Le 20 mars nous avons fait une demande au maire pour un chantier citoyen de débroussaillage initialement prévu le 29 avril; le 20 mai, soit deux mois plus tard, nous étions toujours sans réponse, ni positive ni négative, de la mairie ; nous avons donc effectué ce chantier qui n’a pris que 2 heures pour rendre ce chemin parfaitement praticable.

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour répondre alors qu’il n’a fallu que 2 heures à la mairie pour dépêcher la police ?

D’autre part :

Selon la mairie, sa réponse à notre courrier du 20 mars aurait été écrite le 19 mai, en fait elle n’a été envoyée que le 22 mai soit justement 2 jours après le débroussaillage et l’intervention des forces de l’ordre et réceptionnée par nous le 23 mai. (voir accusé réception).

Que faut-il en penser ?

Également :

Nous rappelons que le premier magistrat municipal a droit de police et aussi devoir de conservation sur les chemins ruraux de sa commune.

À quoi sert la décision municipale de ne pas aliéner les chemins si c’est pour en priver les usagers ?

À quel dessein, faire constater par un huissier (le 19 avril soit 10 jours avant notre chantier annoncé) que le chemin est embroussaillé ?

Enfin :

L’association Nos chemins ne sont pas à vendre revendique sa légitimité, notre association s’est toujours attachée à agir dans le cadre légal, les bénévoles ont agi en citoyens responsables en observant strictement les règles du droit.

L’association (et ses adhérents) est porte-parole des 735 signataires de la pétition, des 21 personnes qui ont déposé des observations sur le registre et des 13 lettres reçues en main propre par le Commissaire Enquêteur lors de l’enquête publique contre l’aliénation de 5 chemins ruraux. Elle représente également une population silencieuse qui n’a pu s’exprimer. Du jamais vu au Cheylard.

Nous attendons toujours l’entretien que nous avons plusieurs fois sollicité.

Nous sommes en droit de nous demander à quelles motivations obéit le maire du Cheylard.

Télécharger l’article  :  l’Hebdo de l’Ardèche 08-06-2017

Pour nous soutenir adhérez ! : j’adhère!

Le nouveau topoguide Le Cheylard-Riotord

Voici la nouvelle version du topoguide. Il emprunte désormais le chemin rural cadastré que nous avons débroussaillé et vous prévient des signalétiques trompeuses dont il ne faut pas tenir compte.

Une balade magnifique exposée plein sud. Elle commence par un chemin calladé et se poursuit dans une grande variété de paysages : châtaigneraies, pinèdes, pâturages, des sites somptueux : rochers, cascades, ruines du château de Rochebonne et de belles perspectives sur la vallée de l’Eyrieux.

télécharger le topoguide :

topoguide le Cheylard-Riotord fiche

topoguide le Cheylard-Riotord carte

Cette randonnée est également à suivre sur le site collaboratif national de randonnées : visorando.com.

Réaction de Montain bikers fondation

 » C’est un peu surpris que l’on a découvert cette photo où des gendarmes interrompent une action d’entretien de sentier. Il s’agit d’un sentier concerné par un dossier « sentinelle »  » MBF…

Les forces de l’ordre dépêchées pour stopper le débroussaillage du chemin rural

consulter l’article complet : article MBF

le nouveau topoguide : le Cheylard-Rochebonne-St Martin

Voici la nouvelle version du topoguide. Il emprunte désormais le chemin rural cadastré que nous avons débroussaillé et vous prévient des signalétiques trompeuses dont il ne faut pas tenir compte.

Une balade magnifique exposée plein sud. Elle commence par un chemin calladé et se poursuit dans une grande variété de paysages : châtaigneraies, pinèdes, pâturages, des sites somptueux : rochers, cascades, ruines du château de Rochebonne et de belles perspectives sur la vallée de l’Eyrieux.

télécharger le topoguide :

topoguide le Cheylard-Rochebonne-St Martin – Fiche 

topoguide le Cheylard-Rochebonne-St Martin -carte 1

topoguide le Cheylard-Rochebonne-St Martin -carte 2

Cette randonnée est également à suivre sur le site collaboratif national de randonnées : visorando.com.

Pour la liberté d’emprunter les chemins publics !

Pour répondre à l’intervention des forces de l’ordre et l’installation d’une signalétique trompeuse sur le chemin rural ainsi qu’aux deux courriers que nous avons reçu du maire, voici le courrier que nous avons adressé à la municipalité du Cheylard.

Monsieur le maire du Cheylard, Mesdames et Messieurs du Conseil Municipal,

Nous répondons à votre premier courrier LR 1A.140.145.4456.6 daté du 19 mai, expédié le 22 mai et réceptionné le 23 mai sur notre demande d’autorisation pour une journée citoyenne fixée au 29 avril pour la remise en état de notre chemin rural ; ainsi qu’à votre deuxième courrier LR 1A.140.145.4461.0 daté du 23 mai, expédié le 26 mai et réceptionné le 27 mai concernant le débroussaillage réalisé le 20 mai, sans réponse  de votre part à notre courrier du 20 mars.

Nous pensions rendre service à la collectivité en entretenant gracieusement ce chemin public. Cette action ne constitue en aucun cas une infraction. Elle est cohérente avec les conclusions et les recommandations du rapport d’enquête publique ainsi qu’ à la délibération du conseil municipal du 21 février de ne pas aliéner les 5  chemins.

Il s’agit là d’un simple entretien qui ne constitue en aucun cas un aménagement.

La mairie n’a pas obligation d’entretenir les chemins ruraux c’est entendu ; cependant il y a un certain nombre de chemins ruraux que la mairie entretient même si elle n’en a pas l’obligation ainsi que des chemins privés comme celui desservant les propriétés de Lagardette et de la Blache.

Les chemins ruraux sont privés il n’y a pas d’obligation d’entretien pour la commune, ils appartiennent à la collectivité qui doit faire ce qu’elle peut, nous sommes la collectivité.

Par ailleurs, l’interdiction d’entretien que vous notifiez ne semble pas avoir fait l’objet d’un arrêté municipal qui doit être motivé conformément à la loi du 11 juillet 1979. En conséquence de quoi vous voudrez bien considérer que nous ne pouvons pas obtempérer à votre demande alors que nous entretenons gratuitement ce chemin dans l’intérêt général, et selon une pratique extrêmement répandue dans toute la France depuis des temps immémoriaux.

Contrairement à ce qui a été dit au conseil municipal, c’est la piste privée qui emprunte le tracé du chemin rural. Ce tracé a été dévié pour permettre l’accès en véhicule à la propriété de Mr Marion. Deux boucles ont été créées sur la propriété Agier en endommageant le chemin initial sans autorisation de la mairie, ni acte notarié. Utilisateurs comme propriétaires se sont toujours accommodés de ce nouveau tracé d’où l’embroussaillement naturel de la partie des 400 m contournée.

Le nouveau propriétaire SCI Machaval s’opposant désormais au passage sur sa propriété privée, il était indispensable que les usagers recouvrent le chemin public initial légitime.

Cette situation est très fréquente, elle a permis le désenclavement des habitations, les propriétaires,  généralement avec bon sens, n’en abusent pas rétrospectivement et les mairies ne s’en rendent certainement  pas complices.

Nous vous rappelons également l’article D161-11 (Décret n°2005-368 du 19 avril 2005 – art. 5) « Lorsqu’un obstacle s’oppose à la circulation sur un chemin rural, le maire y remédie d’urgence ».

Notre association, NOS CHEMINS NE SONT PAS A VENDRE, dont vous avez sans doute entendu parler dans la presse, et dont vous n’avez pas souhaité rencontrer les représentants comme nous vous le proposions  dans notre précédent courrier est enregistrée depuis le 10 février 2017 à la sous-préfecture de Tournon sous le numéro W073003293.

L’association collégiale composée de 9 membres actifs (et de nombreux adhérents) a précisément pour buts de diffuser, mener des actions ,créer des évènements et prendre toutes les dispositions légales et juridiques y  compris ester en justice pour défendre les droits et faire respecter la libre circulation sur nos chemins.

Les membres de l’association : Des citoyens responsables et bénévoles, des riverains, des randonneurs , des vététistes, des joggeurs et des amoureux de la nature qui souhaitent trouver une issue satisfaisante pour tous au conflit.

Nous vous joignons également une copie du courrier adressé à Monsieur le Procureur de la République demandant des explications sur le rôle de la gendarmerie à empêcher les citoyens d’évoluer sur les chemins ruraux d’une part et d’autre part sur l’installation d’une signalétique d’obstruction au passage des personnes sur des chemins publics qui désoriente les promeneurs.

Représentant officiel de notre bien public et par votre autorité municipale nous comptons sur votre compréhension et vous demandons de favoriser le plus tôt possible un terrain d’entente en faisant déposer la  signalétique privée sur une voie publique et en faisant lever les obstacles au niveau de la propriété Marion.

Nous réaffirmons que nous n’agissons pas contre la SCI MACHAVAL, M. MARION ou la Mairie du Cheylard. Nous souhaitons simplement faire valoir nos droits dans l’esprit du rapport du Commissaire enquêteur et du refus d’aliénation que vous avez prononcé.

Veuillez accepter Monsieur le Maire , Mesdames et Messieurs du Conseil Municipal nos respectueuses salutations

Télécharger ce courrier : courrier au maire et au conseil municipal

Ubuesque !

Et renversant !

Suite à notre chantier bénévole de débroussaillage, le maire du Cheylard, par un nouveau courrier, nous annonce qu’il avait délégué par anticipation un huissier afin de constater que le chemin était embroussaillé pour aujourd’hui démontrer par un nouveau constat qu’il a été débroussaillé, pourquoi ?

Par ce second courrier le maire du Cheylard confirme son intention de s’opposer à un usage pacifique de l’espace public et de bloquer la liaison pédestre entre le Cheylard et Malleval plus que centenaire.

Il nous aura fallu moins de deux heures pour rendre ce chemin accessible et surtout parfaitement praticable, c’est bien la fonction et la vertu d’un chemin.

Les gendarmes et le policier municipal ont d’ailleurs constaté que le chemin est praticable car ils l’ont emprunté avec nous sur toute sa longueur le samedi 20 mai.

Ce chantier bénévole n’aura rien coûté à la collectivité si ce n’est la facture de l’huissier !

Voici copie du courrier que nous venons de recevoir.

télécharger courrier 2 du Maire

Pour suivre les péripéties de notre aventure abonnez-vous dans la colonne de gauche.
Pour nous soutenir, adhérez à notre association : j’adhère

2 mois pour envoyer un courrier, 2 heures pour envoyer la police

Nous avons reçu le mardi 23 mai un courrier du Maire du Cheylard en réponse à notre courrier de demande d’autorisation pour une journée citoyenne prévue le 29 avril et reçue par la mairie le 22 mars.

Ce courrier est arrivé 3 jours après que nous ayons débroussaillé le chemin le 20 mai entre 9h et 11 h et reçu la visite des forces de l’ordre à 11h30.

Il aura donc fallu 2 mois pour que le maire du Cheylard réponde à notre courrier et 2 heures pour qu’il envoie la police.

Voici donc notre courrier et sa réponse.

 

télécharger : courrier au Maire
télécharger : réponse du Maire

Pour suivre les péripéties de notre aventure abonnez-vous dans la colonne de gauche.
Pour nous soutenir, adhérez à notre association : j’adhère

Les Forces de l’Ordre dépêchées pour stopper le débroussaillage du chemin rural de la Gardette par des citoyens bénévoles.

(Pour mémoire)

Après la demande d’aliénation de 5 chemins ruraux par la SCI Machaval, le conseil municipal a confirmé l’abandon de l’aliénation suite à un rapport défavorable du commissaire enquêteur et une très forte mobilisation citoyenne. Les 5 chemins ruraux restent donc publics. Notre association (nos chemins ne sont pas à vendre) s’est constituée pour les défendre et s’est engagée à restaurer bénévolement le passage et le fléchage des chemins de façon à orienter les usagers et protéger la tranquillité des riverains. Aujourd’hui le nouveau propriétaire s’oppose à l’emprunt par les particuliers de la piste construite pour le désenclavement de la maison de la Gardette à quelques mètres du chemin public et qui depuis des décennies s’est substituée au chemin originel, il était urgent et impératif de restaurer ce tronçon de chemin.

Samedi 20 mai à 9h00 nous étions 28 bénévoles, de tous horizons, de tous âges, dotés de tout le matériel nécessaire à la remise en état du chemin de la Gardette. L’expérience rodée de plusieurs d’entre nous a favorisé une belle efficacité. Il n’aura fallu qu’une matinée pour démontrer que le chemin rural officiellement cadastré est redevenu accessible en retrouvant son aspect d’antan avec émotion pour les uns et fierté pour les autres.

À 11h30 un policier municipal et deux gendarmes sont intervenus pour interrompre notre belle action citoyenne. Nous avons obtempéré avec calme et remis en main propre la lettre de demande de travaux adressée en LRAR à Monsieur le Maire du Cheylard datée du 20 mars 2017, restée sans réponse à ce jour, et qui par le décret N° 2014-1265 du 23 octobre 2014 s’applique au principe (SILENCE VAUT ACCEPTATION) ainsi qu’un plan de situation. Nous devrions être convoqués prochainement à la mairie. Nous avions retardé cette action initialement programmée le 29 avril suite à une consultation, émanant de la SCI Machaval pour une solution alternative qui n’était pas acceptable.

Nous avons terminé en partageant le verre de l’amitié ainsi qu’un casse-croûte collectif.

Il est choquant que la force publique soit utilisée pour empêcher les citoyens de jouir d’un espace public.

Depuis la création forcée de notre association pour défendre nos chemins, nous avons œuvré en toute légalité et en toute patience. Nous ne comprenons pas l’attitude muette de Monsieur le Maire sur ce sujet sensible. L’article L161-5 sur l’aménagement et équipement de l’espace rural est pourtant formel (l’autorité municipale est chargée de la police et de la conservation des chemins ruraux). De plus nous avons fait constater par la gendarmerie la signalétique fallacieuse aux deux extrémités du chemin rural tentant d’empêcher le passage aux usagers.

Nous, riverains, randonneurs, sportifs, touristes et simples amoureux de la nature devons retrouver nos droits d’usage des chemins ruraux ancestraux sans entrave, ni obstacle.

Pour faire respecter nos droits et par ailleurs favoriser une cohabitation pacifiée entre usagers légitimes et propriétaires riverains, l’action que nous avons mené ce samedi était la seule issue pour régler ce litige.

Nous terminerons cette lettre en exprimant qu’au-delà de ce grave problème, nous vivons une belle et sincère expérience humaine.

Nous remercions tous ceux qui nous soutiennent.

Le collectif Nos chemins ne sont pas à vendre

 

Victoire !

Le conseil municipal du Cheylard a abandonné le projet de privatiser les 5 chemins ruraux au profit d’un investisseur privé.

La totalité des chemins restera donc dans le domaine public.

Ces 6 mois de combat n’auront pas été vains et sont un encouragement à continuer de défendre collectivement le Bien Public.

Merci et amitiés à tous nos soutiens.

Le collectif  Nos chemins ne sont pas à vendre

Le chemin des Dragonnades retrouvé entre Le Cheylard et Saint Agrève.

Nous avons retrouvé une étude historique qui resitue la continuité du Chemin des Dragonnades depuis Le Cheylard en direction de Saint Agrève.

La portion comprise entre Privas et Le Cheylard est déjà bien connue et a fait l’objet de publications.

Le début du chemin suit a peu près le tracé actuel de la route de Saint Jean Roure à partir du pont de Sauzet jusqu’à Avenas et croise les chemins actuellement menacés de privatisation par la commune du Cheylard.

Nous en publions un petit livret à télécharger : Livret Dragonnades

Courrier aux conseillers municipaux du Cheylard

Ce courrier a été adressé au maire du Cheylard et à chacun des conseillers municipaux en prévision du prochain conseil municipal qui devrait se prononcer sur l’aliénation des chemins.

 

Objet : Aliénation des Chemins Ruraux de La Gardette et de la Blache

Le Cheylard le 30/01/2017

Monsieur,

Vous aurez prochainement une décision importante à prendre au sein du conseil municipal concernant l’acceptation ou le refus d’aliéner nos cinq chemins ruraux de la Gardette et de la Blache.

Le rapport de l’enquête publique de 23 pages reconnait sans ambiguïté le caractère inaliénable de la majorité de nos chemins. Il reflète favorablement notre revendication de refuser toute aliénation mais la décision finale vous appartient. Nous voulons être les porte-parole de l’inquiétude des citoyens et vous informer de l’importance de ce vote et de ses conséquences.

Nos chemins ruraux sont la propriété de tous attachés à notre patrimoine et à notre histoire, nous devons les protéger et les léguer aux générations futures. La conservation de la libre circulation sur ces chemins ne représente pas un obstacle à la réalisation des projets, pour ce que nous en connaissons, de la SCI MACHAVAL.

L’aliénation des chemins constituerait une entrave à la libre circulation pédestre des résidents en amont vers le Cheylard, mais aussi à celle des randonneurs, vététistes, coureurs et autres amoureux de la nature. Elle détruirait toute possibilité d’activité touristique sur ce pan naturel de montagne, magnifique et si bien exposé avec ses nombreuses liaisons. Elle serait aussi la porte ouverte à d’autres entraves à la libre circulation sur nos chemins de randonnée.

Les textes de loi, la forte mobilisation citoyenne, les témoignages de soutien, les conclusions de l’enquête publique doivent vous conforter pour un vote responsable. Nous vous rappelons qu’un chemin rural ne peut être cédé en tout ou partie que si le chemin ou le tronçon de chemin n’est plus affecté à  l’usage du public. Les témoignages recueillis lors de l’enquête publique montrent qu’il n’en est rien.

Nous vous invitons à consulter le rapport de l’enquête publique qui se trouve en mairie ou sur notre blog ou vous pourrez lire de nombreux documents et articles de presse.

blog : noscheminsnesontpasavendre.fr

Forts de cette mobilisation sans précédent sur notre territoire nous serons très attentifs à votre décision.

La préservation ou la perte définitive de NOTRE BIEN COMMUN dépend de votre voix

Nous vous prions d’accepter, Monsieur nos salutations.

Po. ASSOCIATION COLLÉGIALE

 

Adhérez, pour la liberté d’utiliser les chemins publics !

L’assemblée générale a approuvé la constitution de l’association Nos chemins ne sont pas à vendre avec une direction collégiale de 9 personnes.

Rejoignez-nous, adhérez et devenez membre sympathisant, ainsi vous contribuerez activement à la protection des chemins publics menacés.

Nous avons fixé la cotisation à 5 € symboliques qui permettront d’assumer les petites dépenses déjà engagées.

Ci-dessous le bulletin d’adhésion que vous pouvez également télécharger.

télécharger : bulletin d’adhésion

Abonnez-vous aussi au blog par mail pour pouvoir recevoir nos prochains messages -> formulaire dans la colonne de gauche.

L’interview de RCF radio en podcast

Marie Charlotte Laudier, journaliste de RCF radio a accordé au collectif une interview au lendemain de son assemblée générale, elle est passée sur les ondes ce matin entre 7 h et 8 h au journal d’info local Ardèche.

Vous pourrez l’écouter en podcast en cliquant sur le lien ci dessous, l’interview commence à la 9ème minute.

https://rcf.fr/actualite/edition-de-08h-15

le topoguide : le Cheylard-Rochebonne-St Martin

Voici le nouveau topoguide.

Cette randonnée emprunte les chemins menacés de privatisation par la municipalité du Cheylard.

Une balade magnifique exposée plein sud. Elle commence par un chemin calladé et se poursuit dans une grande variété de paysages : châtaigneraies, pinèdes, pâturages, des sites somptueux : rochers, cascades, ruines du château de Rochebonne et de belles perspectives sur la vallée de l’Eyrieux.

Cette randonnée est également à suivre sur le site collaboratif national de randonnées : visorando.com.

télécharger :  

Fiche 

carte 1

carte 2