L’interview de RCF radio en podcast

Marie Charlotte Laudier, journaliste de RCF radio a accordé au collectif une interview au lendemain de son assemblée générale, elle est passée sur les ondes ce matin entre 7 h et 8 h au journal d’info local Ardèche.

Vous pourrez l’écouter en podcast en cliquant sur le lien ci dessous, l’interview commence à la 9ème minute.

https://rcf.fr/actualite/edition-de-08h-15

les Chemins Ruraux : un patrimoine à surveiller et à protéger

Entre 1945 et 2000, c’est approximativement 200 000 km de « chemins  ruraux » qui ont disparu, soit 20% du total existant à la fin de la guerre. Même embroussaillé, un chemin rural joue un rôle important pour la faune et la flore. Qui peut dire que ce chemin ne sera pas utile pour l’activité humaine ou les loisirs dans les années à venir? Tel un vieux réseau qui se déchire, ce sont les traits précieux du visage de la France que l’on fait disparaître, c’est de l’Histoire, de la Nature que l’on supprime.

Les chemins sont des éléments structurants qui reflètent l’identité de nos paysages car :

  • Ils irriguent et drainent l’espace,
  • Ils orientent et canalisent les circulations rurales,
  • Ils délimitent et matérialisent des lieux.
  • Ils assurent la circulation douce vers les hameaux, parcelles, bois…
  • Ils sont souvent des circuits de randonnée balisés
  • Ils permettent les déplacements de tous les usagers (chasseurs, agriculteurs, cavaliers, randonneurs, promeneurs..)
  • Ils permettent des liaisons entre les bois enclavés (trame verte)
  • Leur conservation permet de maintenir les haies qui les bordent
  • Ils sont source de biodiversité (faune, flore, lieux de nidifications) et assurent des corridors biologiques
  • Par les haies, ils retiennent les eaux de ruissellement donc réduisent l’érosion des sols.
  • • • •

Lire la suite : http://www.vie-et-paysages.org/environnement/52-chemins-ruraux/126-les-chemins-ruraux-un-patrimoine-a-surveiller-et-a-proteger

dans la presse web

De nombreux sites web locaux relayent régulièrement nos informations :

Mézenc infos

télécharger : http://mezenc-actualites.hautetfort.com/archive/2016/11/28/alienation-de-chemins-le-cheylard-ardeche-5880307.html

 

télécharger : https://assobc.com/tag/nos-chemins-ne-sont-pas-a-vendre/

 

Rassemblement autour du Doux de Lamastre

télécharger :

https://www.lamastreassociationrad.fr/event/nos-chemins-ne-sont-pas-a-vendre/

https://www.lamastreassociationrad.fr/nos-chemins-ne-sont-pas-a-vendre-suite/

en Bretagne

Les pieds sur terre
Une émission radiophonique de 28 min. diffusée sur France Culture le 14/12/2016
.
De simples citoyens, conseillers municipaux, chômeurs, ouvriers, se battent pour changer le monde et y parviennent. Ils mènent des combats victorieux pour le bien commun.
La deuxième partie de cette émission est consacrée à Fouesnant, dans le Sud-Finistère, Vincent Esnault est parvenu à ré-ouvrir un sentier côtier, qui avait été privatisé par de riches propriétaires.
 .
 .

sur RDB

RDB a réalisé une émission d’une heure sur la création du collectif, elle sera diffusée le mercredi 30 novembre à 19 h, puis rediffusée la semaine suivante.

écouter l’émission :

R.D.B. (radio des Boutières) diffuse ses émissions sur le nord et le centre Ardèche (région des Boutières, plateaux du Mézenc et Vivarais-Lignon, vallées du Doux et de l’Eyrieux…), une partie de la Haute-Loire et de la Drôme. La zone d’écoute totalise un potentiel de 100 000 auditeurs avec chaque jour 7 000 auditeurs dont 2 nouveaux auditeurs par jour.

soutien des vététistes

La Mountain Bikers Foundation, association nationale qui a pour but de promouvoir la pratique d’un VTT durable et responsable a publié un article de soutien sur son site mbf-france.

lire : http://mbf-france.fr/articlesentinelle/3126/

Le président de MBF a également adressé un courrier au commissaire enquêteur.

Centre de ressource national pour le développement durable et responsable du VTT, MBF conduit des actions auprès des vététistes pour les sensibiliser dans leur pratique et leurs actions locales, ainsi qu’auprès des institutions pour les aider dans leurs réflexions et éviter des interdictions de pratique par manque de connaissance.