réponse à l’enquête publique

REPONSE ENQUETE PUBLIQUE

ALIENATION DE CINQ CHEMINS RURAUX LD LA GARDETTE ET LA BLACHE

Plusieurs raisons me poussent à dire NON à l’aliénation des chemins ruraux de LA GARDETTE et de LA BLACHE

1- Ces chemins ruraux sont fréquentés régulièrement par les promeneurs, randonneurs, vététistes et chasseurs qui prouvent leurs utilités publiques.

2- Ces chemins remarquables sont répertoriés sur tous les cadastres

3- Ces chemins continus relient tous les villages de ce versant (Malleval – St Jean Roure – St Cierge s/Cheylard, la Dolce Via). Ils sont des chemins de mémoire pour les habitants sur plusieurs générations et représentent pour les amateurs de la nature un espace naturel et authentique sans égal sur notre commune.

Suite à la mobilisation de la population ces chemins ruraux se trouvent bien affectés à l’usage du public comme voie de passage et de ce fait ne peuvent pas être aliénés, ils répondent parfaitement aux articles L161-1, L161-2, L161-3 et L161-5 du code rural et condamne l’article L 161-10.

4- La décision d’aliéner ces chemins fermera l’accès à tout public du seul site entièrement naturel et parfaitement exposé au départ du CHEYLARD, et sera en parfaite incohérence avec le développement du tourisme communautaire.

5- Plus insidieusement cela ouvrira la brèche à tout propriétaire demandant lui aussi l’aliénation de chemin sur son propre terrain.

6- Incompréhension et colère de la population sur cette injustice qui bafoue les valeurs de notre république LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE.

CONCLUSION PERSONNELLE

Le seul chemin à aliéner serait celui du chemin rural de la Blache qui passe au milieu des habitations et qui pourrait perturber la quiétude des lieux et qui ne joue pas un rôle primordial de passage.

Les chemins ruraux N° 1 et 5 ne sont pas des chemins ruraux ordinaires mais une voie de passage pour rejoindre avec une pente modérée le hameau de Malleval. Reconnu en 1826 comme seul lien pour les hameaux de Malleval, Darne-Bessac et Rochebonne, ce chemin est régulièrement fréquenté et il fait partie de notre patrimoine.

De part l’aliénation possible du CR de la Blache, le chemin N° 3 reprend toute son importance pour un petit circuit de promenade (Boucle CR N° 1 – N° 5 et retour par N° 3).

Le chemin rural N° 2 est une valeur sûre pour aménager un itinéraire magnifique pour tous les sportifs et promeneurs en reliant la DOLCE VIA.

Par respect pour le travail accompli de nos anciens et pour les générations futures, ces chemins, plus que centenaires, qui ont vu naître la route de St Martin de Valamas et la voie de chemin de fer, déjà remplacée par la voie douce, se doivent de rester dans le patrimoine communal du Cheylard pour le bonheur de tous.

Fait à Le Cheylard le 23/11/2016 lettre donnée au commissaire enquêteur à la réunion du vendredi 25/11/2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.