Retour sur une année 2017 mouvementée et perspectives

L’assemblée générale de notre association Nos chemins ne sont pas à vendre s’est tenue le jeudi 18 janvier 2018 à 18h30.

Historique de notre Association
La délibération du conseil municipal du Cheylard du 27 septembre 2016 qui décidait d’engager la procédure pour l’aliénation des 5 chemins ruraux de la Gardette et de la Blache est le point de départ de la création de notre association.

Sous le choc émotionnel et une vive indignation collective nous nous sommes élevés contre cette décision injuste et condamnable pour affirmer à l’autorité municipale notre attachement aux biens communs et en particulier aux chemins de La Gardette (chemin particulier, reconnu, historique, sur tous les cadastres et certains s’en souviennent encore l’unique route, au tracé remarquable qui reliait Le Cheylard à Malleval.) Nous pensions bien naïvement que le fait d’une protestation massive permettrait de régler ce litige. 735 signatures collectées en 4 jours prouvaient le bien fondé de notre intervention. Forts des actions menées et de l’importante mobilisation de la population, nous avons constitué une association sous forme collégiale avec 9 membres actifs (riverains, sportifs, promeneurs ou citoyens) et de membres sympathisants.
Nous avons étayé notre parcours de défense sur des bases légales, transparentes et collectives.

Dans les conclusions motivées du commissaire enquêteur, il est rappelé que le chemin rural du Cheylard à Malleval est un itinéraire continu, unique et sécurisé pour piétons et vélos, que cet itinéraire en pente douce présente un intérêt touristique important de part sa biodiversité, sa valeur paysagère, qu’il est bien accessible et entretenu par la commune, les riverains et les randonneurs et de ce fait a une utilité publique pour la population du Cheylard et des environs, y compris pour les communes voisines situées en amont du bassin versant.

Durant 6 mois, des embûches, des pressions importantes directes et indirectes n’ont fait qu’activer notre devoir de continuer à défendre le bien de tous. L’apothéose a été l’arrivée du Garde Municipal (mairie) et de 2 gendarmes sur le lieu de l’exaction (débroussaillage gratuit du chemin). Si l’on peut rire de cette situation dans les chaumières, la lettre de M. le Maire nous présentant comme des HORS LA LOI nous a profondément choqués. Tout au long de ce combat nous avons été déçus par le mutisme de M. le Maire qui a rejeté tous nos rendez-vous et répondu plus que tardivement à nos courriers attisant ainsi la situation au lieu de l’apaiser.
Ce comportement a émoussé notre confiance.

Côtés très positifs :
Nos chemins restent publics pour le plaisir de tous.
Ce travail de sauvegarde des biens publics restera une belle expérience humaine pour tous ses acteurs.

Orientations et Décisions
Décision à l’unanimité de ne pas clore notre association et de poursuivre son activité.
En ce qui concerne les chemins, nous resterons vigilants et avons pris la décision d’instaurer 2 sorties citoyennes d’entretien par an (avec repas en commun) sur le circuit Le chemin de La Gardette, Malleval, Darne-bessac à Riotord.

Nous avons prolongé l’abonnement du blog. Il permet à toute personne de s’informer, de s’exprimer de manière anonyme ou non. Avec plus de 10 700 connexions au compteur, nous pensons que le blog est un très bon support médiatique. De la même façon nous continuerons d’alimenter notre page Facebook.

De nombreux « chemins ruraux » sont aliénés, entravés, obstrués ou occupés illégalement par des riverains, des agriculteurs ou autres, ils disparaissent parfois par manque d’entretien. Nous proposons d’en faire un inventaire et un observatoire de ces chemins menacés.

Nous décidons également d’étendre le périmètre de notre activité à tout le bassin de la vallée de l’Eyrieux.

Notre travail a été reconnu comme exemplaire par d’autres associations, nous pouvons, dans la mesure de nos possibilités, apporter notre aide et intervenir aux côtés des personnes et des communes qui rencontrent des difficultés avec des chemins.

Bilan Financier
Le bilan financier est positif. Il est constitué de cotisations de sympathisants (5€ par adhérent) et a permis de régler les frais postaux, l’enregistrement de l’association, le blog etc.

Membres actifs
Les membres actifs sont au nombre de 9. 2 membres actifs se sont retirés de la liste et remplacés par 2 personnes présentes à la réunion

Divers
On nous signale des problèmes de passage :
3 chemins sur le Cheylard
1 chemin à St Julien Labrousse
1 chemin sur St Cierge sous le Cheylard

On nous signale également une prochaine vente du camping de Chambaud au Cheylard, nous serons attentifs sur ce dossier à la libre circulation des personnes des 2 côtés de la rivière.

Nous avons terminé notre assemblée générale par le verre de l’amitié.

Notre devise : Bien  Commun – Bien d’Aucun

Télécharger ce communiqué au format pdf :

Retour sur une année 2017 mouvementée et perspectives

invitation : assemblée générale

Jeudi 18 janvier à 18h30
Maison de pays (ancien office de tourisme)
Le Cheylard

Assemblée générale annuelle
Nos chemins ne sont pas à Vendre

Ordre du jour :
– Bilan des actions réalisées en 2017
– Bilan financier
– Échanges sur les perspectives et le devenir de l’association
– Élection des membres actifs

ouvert à tous

Chemin de Maleval : ne vous perdez plus, suivez les ronds jaunes !

Plus moyen de se perdre : entre L’Hoste (repère point 2) et la route de Maleval (repère point 5) l’itinéraire aller et retour est désormais signalé par des ronds de peinture de couleur jaune de 5 cm de diamètre.

Les topo-guides « Le Cheylard-Rochebonne-Saint Martin » et » Le Cheylard Riotord » ont été mis à jour. Vous pouvez les télécharger ici:

Fiche topo Le Cheylard-Rochebonne-Saint Martin

carte 1

carte 2

Fiche topo Le Cheylard-Riotord

carte

Faites votre possible !

Notre association participera à La Fête des possibles, samedi 23 septembre à Saint Martin de Valamas.

Elle y présentera nos objectifs, nos valeurs, nos méthodes, nos actions, et l’actualité de la situation.

Plus globalement elle viendra pour échanger autour de notre devise :

Bien commun, bien d’aucun.

Venez nombreux !

télécharger le programme :

programme R°

Programme V°

Samedi 16 septembre, embarquez-vous sur la Cheminote !

La Cheminote, célèbre randonnée pédestre, propose à tous un aller-retour : Le Cheylard – St Martin de Valamas – Le Cheylard

Et devinez quoi ?

Elle va emprunter, pour deux des parcours, le non moins célèbre chemin de la Gardette à Malleval que nous défendons depuis maintenant 11 mois pour qu’il reste public !

 

Vendredi 07/07/2017 à 20h07, sous un ciel de pleine lune…

Vendredi 07/07/2017 à 20h07, sous un ciel de pleine lune, une cinquantaine de personnes se sont élancées sur le chemin rural de la Gardette.

Tout en marchant nous avons expliqué aux participants notre rôle et le travail accompli pour retrouver le libre passage de ce chemin authentique. Ils ont pu profiter de ce magnifique panorama.

Nous nous sommes attardés à une première pause très conviviale à Malleval pour repartir à la lueur des frontales pour une montée jusqu’à Linchièze ou les musiciens nous attendaient. Aux deux arrêts, des boissons et une collation partagée ont été les bienvenus pour une soirée très agréable.

À minuit nous redescendions au Cheylard. Certains n’avaient jamais marché de nuit et ils ont été enchanté de leur soirée.

En raison du changement de date pour notre marche nocturne, pas moins de trente personnes se sont excusées de n’avoir pas pu se joindre à nous.

Vendredi 7 juillet, veillons sur nos chemins !

Balade gratuite

Veillons sur nos chemins !

Amis, riverains, promeneurs,
passionnés de sport et de nature

(après l’avoir annulé pour mauvais temps le 24 juin)

nous vous invitons
vendredi 7 juillet
à une marche à la lueur des frontales
de 9 ou 12 kms aller-retour au choix
pour redécouvrir ensemble
l’authentique sentier
de la Gardette à Malleval.

Départ de l’ancienne gare CFD du Cheylard à 20h

À mi-parcours, un accueil festif et musical
vous attend, apportez un casse-croûte à partager

Retour de nuit à la lueur des lampes frontales
(prévoir lampe et vêtements visibles, clairs ou fluos)

Télécharger le plan : Topoguide Le cheylard-Malleval

Sam 24 juin : Veillons sur nos chemins !

Balade gratuite

Veillons sur nos chemins

Amis, riverains, promeneurs,
passionnés de sport et de nature

nous vous invitons
samedi 24 juin
à une marche à la lueur des frontales
de 9 ou 12 kms aller-retour au choix
pour redécouvrir ensemble
l’authentique sentier
de la Gardette à Malleval.

Départ de l’ancienne gare CFD du Cheylard à 20h

À mi-parcours, un accueil festif et musical
vous attend, apportez un casse-croûte à partager

Retour de nuit à la lueur des lampes frontales
(prévoir lampe et vêtements visibles, clairs ou fluos)

Téléchargez le flyer noir et blanc à imprimer recto-verso pour le diffuser autour de vous : Flyer 24-06

Télécharger le plan : Topoguide Le cheylard-Malleval

Itinéraire pour rejoindre Malleval depuis le Cheylard par le chemin rural public fraîchement débroussaillé.

 

Le parking se trouve à l’ancienne gare CFD (Chemins de Fer Départementaux), route de Lamastre, au Cheylard.
Rejoindre l’Avenue de la Gare et la suivre à gauche pour rejoindre le carrefour de la route goudronnée de Saint-Jean Roure. La prendre à droite, négliger les deux routes à droite et parvenir au lieudit l’Hoste.

Ne pas tenir compte du panneau fallacieux  » Voie sans issue ». Emprunter le chemin à gauche qui passe au-dessus du camping et du plan d’eau du Cheylard, pour arriver près de la maison bourgeoise de la Gardette par une magnifique calade et des passages dans les buis.

Ne pas tenir compte du panneau fallacieux « Chemin rural non accessible ». Laisser la piste en terre à droite et prendre le sentier en face, à droite de la petite tour en pierres. Après 2 petits lacets, vous retombez sur la piste en terre. La suivre sur 10 mètres environ à gauche puis prendre le chemin fraîchement débroussaillé à droite sur 200 mètres environ, en coupant une piste d’accès au pré de la ferme de La Blache. Reprendre la piste en terre à droite pour arriver à un embranchement de deux pistes où, face à vous, se dresse le Rocher de Brion, géosite labélisé UNESCO.

Emprunter la piste de droite sur une cinquantaine de mètres. Prendre ensuite le petit sentier à gauche sous les châtaigniers et le suivre pour arriver sur la petite route goudronnée de Maleval.

S’engager à gauche sur cette petite route et la suivre pour arriver au joli hameau de Maleval.

Télécharger le plan : Topoguide Le cheylard-Malleval

C Q F D

Quelques précisions s’imposent suite à la parution de l’article dans l’Hebdo de l’Ardèche du 08 06 2017.

D’une part :

Le 20 mars nous avons fait une demande au maire pour un chantier citoyen de débroussaillage initialement prévu le 29 avril; le 20 mai, soit deux mois plus tard, nous étions toujours sans réponse, ni positive ni négative, de la mairie ; nous avons donc effectué ce chantier qui n’a pris que 2 heures pour rendre ce chemin parfaitement praticable.

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour répondre alors qu’il n’a fallu que 2 heures à la mairie pour dépêcher la police ?

D’autre part :

Selon la mairie, sa réponse à notre courrier du 20 mars aurait été écrite le 19 mai, en fait elle n’a été envoyée que le 22 mai soit justement 2 jours après le débroussaillage et l’intervention des forces de l’ordre et réceptionnée par nous le 23 mai. (voir accusé réception).

Que faut-il en penser ?

Également :

Nous rappelons que le premier magistrat municipal a droit de police et aussi devoir de conservation sur les chemins ruraux de sa commune.

À quoi sert la décision municipale de ne pas aliéner les chemins si c’est pour en priver les usagers ?

À quel dessein, faire constater par un huissier (le 19 avril soit 10 jours avant notre chantier annoncé) que le chemin est embroussaillé ?

Enfin :

L’association Nos chemins ne sont pas à vendre revendique sa légitimité, notre association s’est toujours attachée à agir dans le cadre légal, les bénévoles ont agi en citoyens responsables en observant strictement les règles du droit.

L’association (et ses adhérents) est porte-parole des 735 signataires de la pétition, des 21 personnes qui ont déposé des observations sur le registre et des 13 lettres reçues en main propre par le Commissaire Enquêteur lors de l’enquête publique contre l’aliénation de 5 chemins ruraux. Elle représente également une population silencieuse qui n’a pu s’exprimer. Du jamais vu au Cheylard.

Nous attendons toujours l’entretien que nous avons plusieurs fois sollicité.

Nous sommes en droit de nous demander à quelles motivations obéit le maire du Cheylard.

Télécharger l’article  :  l’Hebdo de l’Ardèche 08-06-2017

Pour nous soutenir adhérez ! : j’adhère!