assemblée constitutive du collectif

Compte rendu de l’assemblée constitutive du collectif pour la défense des chemins publics vendredi 25 novembre 17 h.

Nous étions 50 personnes présentes.
Après présentation du projet de la municipalité du Cheylard d’aliéner les chemins ruraux du secteur de la Gardette et la Blache, il a été débattu des conditions dans lesquelles est lancée cette consultation, des risques et conséquences pour les usagers, habitants, riverains et sportifs.

Il a été décidé à l’unanimité de refuser catégoriquement ce projet et de se constituer en collectif pour lutter contre.

Les actions décidées sont :
– Participation samedi 26 novembre à une marche sur les dits chemins, rendez-vous à 14 h place de la Gare.
– Lancement d’une pétition qui sera remise au commissaire enquêteur. Télécharger :
pétition
Les membres du collectif se sont engagés à la faire signer au maximum de personnes, elles devront être remise au plus tard en mains propres à un membre du collectif mercredi 30 au matin sur le marché du Cheylard.
– Présence et collecte des signatures de la pétition sur la place du marché au Cheylard mercredi 30 de 8 h à 12 h
Plusieurs membres du collectif se sont engagés à être présents.
– mercredi 30 remise des pétitions au commissaire enquêteur
– diffusion et affichage du visuel « nos chemins ne sont pas à vendre » sur les véhicules, emplacements publics, … pour donner le maximum de visibilité à notre
action.

– Nous allons demander aux élus de l’office de tourisme de se positionner clairement sur ce projet municipal
– les membres d’associations sportives se sont engagés à remettre en cause leur participation aux manifestations organisées sur la commune : randonnées, trails etc
– Nous nous sommes tous engagés à interpeller tous les organismes qui pourraient nous apporter leur soutien : PNR, fédérations, etc,
– à l’issue de la procédure et selon la décision du conseil municipal, nous analyserons les recours envisageables au tribunal administratif.

Compte rendu de la réunion en mairie du 16/11/2016

Cette réunion s’est déroulée en présence de quelques randonneurs, un représentant de la SCI MACHAVAL, les salariés de la mairie et un élu.

Les représentants de la mairie ont présenté le sujet et assuré que tous les propriétaires riverains ont été avertis sur la demande d’aliénation. Ils ont décrit ensuite les chemins 1 à 1 en indiquant qu’il y a une interruption du chemin N° 1 par une voie privée au niveau de la Gardette.

En questionnant sur les projets de la SCI, son représentant a répondu que le gérant de la SCI, un industriel du pays, né au pays, a acheté cette propriété de 66 ha.

Elle comprend des chemins privés, notamment celui qui descend jusqu’à la Dolce Via fréquemment empruntés par des promeneurs, une châtaigneraie où beaucoup de personnes ont pris l’habitude, depuis une quinzaine d’années, qu’il n’y ait plus de propriétaire pour prendre leurs aises. Maintenant le nouveau propriétaire voudrait être chez lui.

Le projet touristique consisterait à un parc pour vélos électriques avec un tracé déjà commencé et un bâtiment pour recevoir ses clients.

Pour le projet agricole, ce serait quelques cochons dans la châtaigneraie et des légumes pour faire des repas bio aux clients.

Pour compenser l’interdiction de circuler sur ces chemins, il a été proposé de ré-ouvrir le chemin rural de l’Hoste pour rejoindre la route de Malleval, et une autorisation temporaire, par convention, pour des manifestations ponctuelles bien ciblées.

Les randonneurs ont rejeté ces deux propositions car elle n’offrent pas les conditions raisonnables pour tout sport de pleine nature notamment le VTT.

l’enquête publique

L’enquête publique du 14 au 30 novembre 2016.

Ci-dessous les documents de l’enquête publique qui contiennent de fausses informations qui tentent de justifier l’aliénation des chemins publics au profit d’un investisseur privé, la société Machaval 2 (Philippe PERRIER, gérant).

http://french-leader.com/report.php?siret=75249296700019

Télécharger la notice explicative de l’enquête et le plan des chemins concernés :

Notice enquête

Plan chemins web