Plus de 25 000 signatures pour la pétition de protection des chemins ruraux

la pétition nationale

“ halte à la confiscation des chemins champêtres “

a recueilli à ce jour plus de 25 000 signatures 

et a été transmise à Richard Ferrand 

pour inscription  à l’agenda de l’assemblée nationale.

 

Pour voir le texte de la pétition et la signer :

https://www.citizaction.fr/petition/halte-a-la-confiscation-des-chemins-champetres/

2 réflexions au sujet de « Plus de 25 000 signatures pour la pétition de protection des chemins ruraux »

  1. Nous devons conserver nos chemins ruraux et les valoriser: -sentiers de randonnées

    – parcours sportifs,artistiques,botaniques,culturels…

    Sur le plan local nos élus mais aussi chaque citoyen doivent se sentir concernés et faire respecter ce patrimoine ,nôtre bien commun la nature.Elle a besoin d’être préservée mais pour cela il faut pouvoir y accéder et apprendre à la connaître pour mieux la protéger.
    Malheureusement, je constate que depuis quelques temps certains ont voulu s’installer à la campagne pour fuir les villes mais en endommageant nôtre environnement naturel.(démolition de murettes,création de pistes ,déboisements sauvages ,dépôts en tout genre et surtout disparition de lieux de passage …Il est encore temps de réagir; ne baissons pas les bras, tenons nous informés et participons le plus souvent possible à des journées citoyennes pour maintenir nos chemins ruraux praticables cela permettra au plus grand nombre de venir s’y ressourcer.Dame nature vous y attend en toute saison et à tout âge.

    1. Je suis d’accord sur le fait que des citadins, contents d’être propriétaires d’un bout de nature endommagent l’environnement. Il faut toutefois reconnaître que si certains n’avaient pas acheté des vieilles demeures en les rénovant (pas toujours avec goût) il y aurait beaucoup de ruines. Je suis plus critique sur ceux qui ayant trop d’argent pensent qu’avec celui-ci ils peuvent tout acheter, même le bien public. Quant aux agriculteurs, beaucoup ignorent (ou font semblant d(ignorer) que des chemins traversant leurs pâtures sont communaux.

Répondre à pinede mireille Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.